Portraits : Jacques BOUCHEZ (1946-2009)

Jacques  Bouchez…
1946 – 2009
Notre rencontre aura été brève. Jeune retraité, Jacques eut la curiosité de se pencher sur ses origines familiales et ses racines provinciales. Ses recherches sur le web lui firent croiser notre site. Il m’écrivit à seule fin d’étayer ses recherches. Le contact fut chaleureux. Je découvris avec admiration le cursus scientifique de notre cousin. Il me fit part de ses racines proches pour m’aider à situer la branche à laquelle il appartenait, tout en me demandant d’être patient car il devait préparer une conférence sur les neutrinos devant les élèves polytechniciens.
La conférence a t-elle été prononcée ? Je ne le sais. J’appris par une autre cousine, qui le connaissait bien ayant été sa secrétaire, le décès subit de Jacques, le 28 décembre 2009. Ma déception et ma tristesse furent immenses. L’année suivante,  le 19 novembre 2010, un colloque lui fut heureusement consacré. et un collègue de recherches traça ce que fut la carrière brillante de Jacques. C’est donc à M.Michel Spiro, l’auteur de cette rétrospective,  que j’emprunte ce « portrait », complété par les confidences de sa collaboratrice et…cousine, 
CARRIERE
1946 – Naissance 
1965 – Polytechnique 
1967 – CEA Saclay 
1976 – Thèse – Analyse de la réaction p-p-> r n à 4 GeV/c.
Extraction des amplitudes et étude de leur comportement avec l’énergie.

1977 – 1979 – Postdoc à Stanford / Berkeley dans le groupe de chambres à bulles de Jo Ballam
1979 – 1985 – Hambourg – CELLO (collisions e+e-) essais des chambres à muons à Ozonair
monitorage des chambres à Hambourg avec un processeur on line
1985-1992 – BUGEY – recherche de l’oscillation des neutrinos. Initiateur du projet à Saclay (chef de groupe)
R&D sur les liquides scintillants. Débogage de l’électronique (les premiers flasches ADC)
Porte parole à la suite d’Yves Déclais de 1989 à 1992.
(à partir de) 1992 NOMAD
au CERN  recherche des oscillations  nm – nt
                           fin de la construction des chambres (… à bulles)
direction de thèses et animation scientifique
responsabilité de l’éditorial board.
au JAPON, T2K  oscillation des neutrinoslance SACLAY dans l’aventure en initiant une participation à  K2K
bataille sans succès pour le détecteur à 2 km de T2K
 Le  PROFESSEUR
Enseignant au DEA d’Orsay (neutrinos et statistiques)

Enseignant au DEA de Montpellier

Cours à l’Ecole de Gif (en particulier celui de 1992, qui reste une référence)

Cours à Cargèse en 2003

Cours à l’Ecole Doctorale Européenne ISAPP (2003, 2007)

Outre le professorat, Jacques Bouchez, membre de nombreux comités,  présida le Conseil scientifique de Modane et fut un acteur majeur du GDR neutrinos (président de 2004 à 2007) 

 L’HOMME (d’après les diverses interventions recueillies dans la salle)
Un grand scientifique (nombreuse idées, responsabilités, comités) – un penseur inspiré – Un grand pédagogue – un référent aimant partager – un animateur , toujours disponible – prêt à mettre les mains dans le cambouis – un statisticien hors pair (agissant volontiers comme consultant!) – un défenseur des thèses et un initiateur – Un homme des Lumières : cultivé, généreux et chaleureux – grand voyageur et dynamique – syndicaliste sage mais tenace, n’hésitant pas à « arpenter le pavé parisien lors des manifestations » – un travailleur de la nuit –  malicieux  – bon vivant –
Le colloque se poursuivit par des exposés techniques mais cet hommage, justement rendu,  nous laisse mesurer combien le décès, à 63 ans, de Jacques  ce fils et petit-fils de paysans berrichons,  fut une perte irremplaçable pour la communauté scientifique, et, plus modestement,  humainement, pour notre famille.
généalogie de Jacques Bouchez               retour aux « portraits d’hier et…