Défense du français : manifeste

MANIFESTE

 Le FRANCAIS attend dans les couloirs de la mort, d’être pendu haut et court, j’entends par FRANCAIS, la langue française, mais l’image n’est pas excessive, car, lorsque la langue française aura, sinon disparu, du moins été réduite à un dialecte fossile, le Français aura cessé d’exister. Sans passé, sans présent, sans avenir, un personnage lambda fondu dans une cosmopolitisme incolore, sans outil pour se défendre, soumis aux lubies des dictateurs qui – dieux de la modernité – rêvent d’un hégémonie planétaire.

          Evolution normale de l’Histoire ? Crainte panique de quelque nostalgique d’un conservatisme de « classe » ? Certainement pas ! La mort de la langue française est VOULUE, programmée minutieusement par les POLITIQUES qui, de l’intérieur de la nation ou de l’extérieur, nous gouvernent. Et les Français, insouciants, inconscients pour la plupart, progressent lentement, abrutis par les médias, trompés par « les princes qui nous gouvernent » sans se douter que la porte s’ouvrira sur le néant.

           Tant que le Français vivote encore, tout espoir n’est pas perdu. L’Espérance demeure, mais il faut faire vite. C’est à cette prise de conscience que je vous invite.

                                                                                         31 mars 2005

retour moeurs