retour histoire

 

les Origines

 

 

1.- Les Origines des origines ? Quid ?


          Aussi loin que l'on remonte, le raisonnement bute sur cette question. Bien qu'au cours de ces dernières décennies, les sciences aient fait des progrès considérables, elles ne sont pas à même de nous apporter ne serait-ce qu'un embryon de réponse. Depuis que l'Homme est homme (et c'est peut-être ce qui le différencie de l'animal), il s'est posé cette question de l'origine, il a échafaudé des systèmes cosmogoniques, tous ces systèmes sont anthropocentriques !  Les religions monothéistes chrétiennes ont imposé l'idée d'un Dieu qui aurait créé l'Homme à son image, ce qui inversement signifie que l'Homme est à l'image de Dieu ! Vanitas vanitatum !
           Le deuxième postulat est d'affirmer l'universalité. L'Univers est Un. Un tout. Unique. Et pourquoi - à l'instar du système solaire, minuscule à l'extrémité de la voie lactée - n'y aurait-il pas des multivers ? Des multivers baroques par exemple, notre univers s'emboîtant dans un autre univers, qui s'emboîterait à son tour dans...? Ou des univers qui s'organiseraient en théories, tous azimuts en quelque sorte ? Je rêve. Bien sûr, je rêve, il n'y a pas d'autres réponses! Alors, n'en parlons plus, mais ... quelle déception, quelle amertume !

 

2.- Les origines de l'Univers et de la Terre.

 

il y a
13 milliards 700 millions d'années
 Attention, attachez vos ceintures !
Le temps zéro n'existe pas vraiment car les équations de la physique se heurtent au mur de Planck [10ˉ⁴³ seconde] et l'espace pas davantage, l'Univers se réduit à une poussière de [10ˉ³⁵ mètre] (ce n'est pas gros!) à une température de [10³² degrés] (c'est chaud, pas étonnant que ça explose!) Quant à la recherche soyons patients: le jour viendra où les télescopes, embarqués et déposés aux confins de notre système solaire, franchiront le mur de Planck et ces misérables 13,7 milliards d'années !  
         
dans
 la seconde
 qui suit
la taille du grain de poussière s'est déjà multipliée par [10⁵°] et la température est descendue à [10¹³ degrés]. Des plasmas de quarks et de gluons naissent des particules et leurs masses avec les protons et les neutrons.
 
entre
 1 et 200 secondes
 après
la température ne fait plus que  1 à 10 milliards de degrés (!)
naissance des atomes: hydrogène (un peu moins de 92%) hélium (un peu moins de 8%) deutérium, lithium, uranium et toute la suite n'occupent pas 1% de toute la matière connue.
 
.... 380 000 ans après la purée cosmologique ne fait plus que quelques milliers de degrés; la recombinaison des électrons autour des noyaux permet aux protons de s'échapper; les ondes électromagnétiques se libèrent:  fiat lux ! Que la lumière soit.
 
400 millions d'années
après le Big-Bang
apparition des premières étoiles. Les étoiles naissent, vivent et meurent, soit en se consumant jusqu'à s'effondrer, soit en explosant. Après l'ultime explosion, elles deviennent des trous noirs, si denses que la lumière ne peut s'en échapper.  Notre Soleil est une étoile, faut-il le rappeler ? Sera-ce l'Apocalypse ?
 
1 milliard d'années
 après
formation des galaxies. Une galaxie= des milliards d'étoiles (donc, il y a des milliards de Soleils, de quoi nous rapetisser et nous ramener à notre modeste condition!) Les galaxies (qui peuvent être des amas de galaxies) s'éloignent les unes des autres (ainsi l'Univers se dilate come la grenouille de la fable; "à n'en plus finir", vraiment ?). Elles s'éloignent de plus en plus vite. Pourquoi cette accélération ? Mystère ! (On ne nous dit pas tout !) De même que la Lune tourne autour de la Terre (1 mois environ), que la Terre tourne autour du Soleil (1 an environ), le Soleil tourne autour du noyau central de la galaxie (200 millions d'années environ). C'est cette rotation qui empêche la Lune de s'écraser sur la Terre, la Terre de s'écraser sur le Soleil, le Soleil de s'écraser sur les autres Soleils de la galaxie et la galxie (Voie lactée) de s'écraser, etc...
 
9 milliards d'années
après
Une petite galaxie: la Voie lactée. Parmi les étoiles qui la composent, l'une d'entre elles de taille moyenne s'éveille: le Soleil, composé essentiellement d'hydrogène. Les gigantesques pressions du cœur de l'étoile alimentent des réactions de fusion nucléaire, d'où lumière et chaleur. A sa naissance, un disque de matière tourne sur lui-même. Les chocs entre les particules et les fragments de matières donnent par accrétion (= agglomération) des blocs de plus en plus gros; et plus ils deviennent de plus en plus importants, plus ils captent d'autres blocs. De cette ronde folle naissent les 8 planètes dont la Terre. (4 petites sont des planètes telluriques  (rocheuses) : la Terre (la plus grande), Mercure, Vénus, Mars; les 4 grandes sont des planètes gazeuses: Jupiter, Saturne, Neptune, Uranus.) Plus loin se trouve la ceinture de Kuiper: des millions d'objets célestes dont plus de 35 000 astéroïdes  d'un diamètre supérieur à 100 km. Aux confins du système solaire le nuage d'Oort, riche de milliers de  milliards de petits objets, résidus de la nébuleuse originelle qui donna naissance au Soleil. (On est loin des gentilles planètes tournant bien en rond autour du Soleil dans un cosmos parfaitement clean!)
 

 

 

ceinture de Kuiper
                                     crédit Wikipedia

région de formation stellaire à l'intérieur de la nébuleuse Messier17                         crédit VLT
 

  le nuage de Oort (sphérique), entourant la ceinture de Kuiper au centre de laquelle le système solaire
                                              crédit Wikipedia
les roches recouvertes de glace issues du nuage d'Oort peuvent se transformer en comète; ici, noyau de la comète de Halley.    
                                                 
crédit futura.sciences
 
direction........ Terre

 

Attention ! changement de programme, le temps n'est plus compté à partir du BigBang, mais à partir d'aujourd'hui (BP= before present). Donc......

"Dans la phase initiale d'accrétion de la Terre, la température augmente jusqu'à 2000 degrés, avec un volcanisme gigantesque qui s'accompagne d'un dégazage du manteau. L'atmosphère terrestre primitive se compose essentiellement de vapeur d'eau, de gaz carbonique et, dans une moindre proportion, d'azote. Il y a aussi un peu de méthane et de l'ammoniac. Au centre de la Terre le noyau se densifie, libérant de l'énergie qui entretient un grand mouvement dans l'enveloppe externe du noyau à l'origine de champs magnétiques terrestres".

>>>    les origines de la vie   >>>