retour préhistoire       retour histoire      retour origines de l'Univers

3.- Les origines de la vie

La vie ne se définit pas par une idée
mais par deux fonctions indissociables:    celles d'autoreproduction et celle d'évolution.

 

Entre, 4,4  et 3,8 milliards d'années,

intense bombardement
météoritique

 

une météorite

 

      L'origine de la vie sur Terre est encore incertaine; toutefois la thèse (panspermie) est aujourd'hui prépondérante. Elle affirme que la vie se développe dans les espaces interstellaires, traversés par les particules élémentaires, les CHON (Carbone, Hydrogène, Oxygène, Azote), lesquels sont parvenus  sur Terre  pendant les 600 millions d'années du bombardement météoritique.


      - Les sondes spatiales ont permis de dénombrer plus d'une centaine de molécules dans les nuages de gaz et de poussières du milieu interstellaire, dont plus de 80 avec du carbone, mais aussi des acides aminés et des molécules qui permettent leur formation.

 - les anneaux de Saturne contiennent des blocs de glace de plusieurs km.

 - la sonde spatiale Giotti a découvert des molécules organiques sur la comète de Halley.

 -70 acides aminés dont 8 font partie du vivant, ont été découverts dans la météorite de Murchison, tombée en Australie le 28 septembre 1969.

 - les météorites les plus petites, quelques microns, sont les plus nombreuses et arrivent en multitude; les chercheurs en recueillent de très grandes quantités dans les neiges et les glaces de l'Antarctique.
 

cratère de météorite en Arizona
diamètre= 1,2 km    profondeur=180m.


champ de stromatolithes en Australie  - ils sont formés de cyanobactéries empilées en  couches successives, seules la surface est vivante.
  crédits wikipedia
 

il y a 4 milliards d'années....

     Ainsi, la Terre possède un noyau de silicates, une croûte de carbone, une atmosphère constituée par un mélange gazeux : méthane, ammoniac, hydrogène, vapeur d'eau, gaz carbonique.

     Sous l'effet d'un catalyseur (ultraviolets solaires, éclairs, volcanisme) les molécules de gaz qui flottent autour de la Terre se brisent en morceaux et retombent sous forme de pluie en éléments plus complexes:
les CHON, (entre autres) jusqu'alors associés en méthane, en ammoniac, en eau, s'assemblent pour constituer des acides aminés.

     Ces pluies vont durer 5 à 600 millions d'années. et former au fond des étangs, des lagunes,  une sorte de "soupe", de "bouillie"  qui va se combiner plus ou moins à la terre, principalement les argiles.

     Parallèlement,
   1.- l'eau ainsi libérée compose l'hydrosphère et recouvre 70% de la surface terrestre. Aussitôt, l'eau se met au travail: elle érode, transporte, sédimente.  Quatre milliards d'années, c'est l'âge des plus anciennes roches sédimentaires.
   2.- les premières cellules vont se servir de l'énergie solaire pour produire de l'oxygène et l'oxygène donnera de l'ozone dans la haute atmosphère qui les protègera à son tour des ultraviolets.
    3.- Au fond des lagunes, des marécages des endroits chauds et secs le jour, froids et humides la nuit, les molécules, piégées par l'argile (en particulier) vont commencer à s'associer les unes aux autres pour, après une longue alchimie , donner la vie
.

     On considère un organisme - vivant - quand il est capable de se gérer, lui-même, d'assurer sa propre conservation, de se reproduire.

 

vers 4 milliards d'années....
 
     la Terre est à une bonne distance du Soleil... les bactéries....
 vers 2 milliards d'années....
 
     l'oxygène s'est accumulé dans l'atmosphère ..... les cellules à noyau...
vers 800 millions d'années....     gigantesque glaciation, dite de Varanger, la Terre est transformée en une immense boule de neige...
 
vers 700 millions d'années....      les organismes pluricellulaires éclatent dans toute leur diversité :  plantes, éponges, vers...
 
vers 600 millions d'années....    certains pluricellulaires se dotent de trois membranes, l'une externe (ectoderme) l'une interne (endoderme), entre les deux, le mésoderme, qui alimente les cellules en oxygène et en nutriments ( sanguin, respiratoire).  Certains d'entre eux possèdent une symétrie bilatérale (les vers, les insectes, les chordés).
Chez les chordés dont le plus ancien connu est le "pikaïa":
     * une corde cartilagineuse court le long de corps;
     * le développement se fait entre une tête et une queue;
    * la tête concentre les fonctions sensorielles (odorat, vision, audition, goût) et parfois des sens qui échappent à nos propres sens (les radars de chauves-souris, les sonars des cétacés);
     * derrière le crâne, un mince filet (moelle épinière) chargé de
           - rapporter les informations (chaleur, lumière, pression, etc.) et d'
         - exécuter les ordres donnés par le cerveau (seuls les réflexes se dispensent -pour plus de rapidité- de passer par le cerveau).
Parmi ces cordés, la mouche, les poissons  et nous.
 
vers 550 millions d'années....
 
    des plantes et des arthropodes s'adaptent à la vie hors de l'eau...
vers 440 millions d'années....
 
      1ère grande extinction connue: 95% des espèces disparaissent...
entre 440 et 350 millions d'années....    se développe une lignée de poissons à nageoires squelettiques; leurs membres sont construits sur le même modèle: 1 os (humérus ou fémur) + 2 os (radius et cubitus ou tibia et péroné) + un nombre très variable d'os en fonction du nombre de doigts (de 1 à 7). 
 
vers 410 millions d'années    2ème extinction massive: toutes les espèces marines à nageoires squelettiques disparaissent (seul subsiste le cœlacanthe (cf. ci-dessous)); l'une a survécu, mais hors de l'eau (les vertébrés terrestres). C'est probablement la dérive des continents et la formation de la Pangée (mers de plus en plus réduites) qui ont poussé les poissons et les plantes à gagner la terre ferme
 
vers 360 millions d'années....      Les continents à la dérive se retrouvent pour former la Pangée (cf Néanderthal). Certains poissons s'aventurent hors de l'eau, (apparition des poumons), certains abandonnent définitivement le milieu aquatique: reptiles et oiseaux; d'autres conservent les deux éléments : les amphibiens (grenouilles).
 
vers 250 millions d'années....    3ème extinction massive (connue) des espèces : 75% des espèces terrestres, 96% des espèces marines.
   
vers 245 millions d'années.... La Pangée commence à se disloquer...
vers 230 millions d'années.. règne des dinosaures

vers 210 millions d'années..

4ème extinction massive
, celle des mammifères. Les dinosaures (des plus petits aux plus grands) en profitent pour occuper toutes les niches écologiques, terrestres, aériennes, marines). les plus petits des mammifères qui ont survécu s'adaptent en adoptant des mœurs nocturnes. Dinosaures  et mammifères inventent des stratégies de reproduction avec deux sexes. La sexualité entraîne une vie sociale plus intense.
 
vers 65 millions d'années..

5ème extinction massive, venue d'une météorite échouée dans la golfe du Mexique et d'un volcanisme gigantesque: disparition des dinosaures; seuls les oiseaux qui émergent de petits dinosaures à plumes survivent. (cf. ci-dessous le sinornithosaurus)

 

 

le toupaye

 

 

sinornithosaurus

Ida, ou Darwinius Massilae, daté de 47 millions d'années, lémurien qui se situe autour de la grande séparation des primates, entre  prosimiens et simiens


de 65  à 2,6 millions d'années..

    ère tertiaire
: la chaleur fait que la forêt s'étend d'un pôle à l'autre;
    - plantes à fleurs et à fruits (les angiospermes)
   - une lignée de mammifères (les archontes: toupayes, lémuriens, chauves-souris, primates) se lance à la conquête de la canopée
(le sommet des arbres directement soumis au rayonnement solaire).

    Un primate se reconnaît par des yeux rapprochés de part et d'autre de la racine du nez, une orbite entourée d'un cercle osseux, un nombre important de dents différenciées (de 44 à 32), des membres terminés par 5 doigts portant des ongles, le premier plus court, plus puissant, s'écartant des autres.


depuis 40 millions d'années..
séparation entre les prosimiens et simiens (cf.ci-dessus, Ida)
vers 36 millions d'années.. La séparation des  continents de l'hémisphère sud (Amérique, Australie, Antarctique) entraîne le premier grand refroidissement, la température moyenne de la terre chute de plus de 10 degrés; les primates disparaissent d'Amérique du Nord, d'Europe et d'Asie, et se réfugient en Afrique. les singes (simiens ou anthropoïdes), perdent le tapis réfléchissant du fond de la rétine et s'adaptent en conséquence à la vie diurne.

>>>  les origines de l'Homme >>>