familles Rioland -cousinages

familles Rioland réunies par branches                                                                                                            retour  généalogie-menu
Cousinages

   Les derniers travaux que nous conduisons personnellement sur la période médiévale et les recherches généalogiques, activement poursuivies par nos correspondants, permettent d’aboutir à des conclusions, encore fragiles certes, mais suffisamment élaborées pour être, aujourd’hui*, retenues comme crédibles.          1.- Les Rioland sont, à la fin du Moyen Age, particulièrement nombreux dans le bassin du Nahon, à Valençay et à Vicq. C’est là précisément qu’il faut situer l’origine de la souche éponyme. Il faut noter qu’au début de ce XXIème siècle les Rioland sont encore présents dans ces deux localités.

         2.- A l’approche des Temps Modernes, vers le XVème siècle, l’essor démo-graphique, les transformations politiques (disparition progressive de la féodalité,  renforcement du régime monarchique) vont supprimer les barrières et favoriser les essaimages.

            3.- Un premier essaimage (artisans – marchands) va descendre la vallée du Nahon et gagner celle du Cher par Chabris – Selles – Saint-Aignan -(Saint-Romain au nord, Châteauvieux au sud). Cette branche de Châteauvieux, dont nous sommes personnellement issu, va revenir aux origines en se tournant vers Villentrois, puis occuper peu à peu toute la rive gauche du Cher (Meusnes, Couffy, Seigy).

           4.- Un second essaimage, à vocation plus agricole, va gravir le coteau et par Bourgneuf s’enraciner à Poulaines et dans les paroisses environnantes: Rouvres notamment, poussant des ramifications vers Bouges, Levroux, , atteignant Châteauroux à l’aube du XXème siècle. une autre branche se tournera vers l’ouest et par Veuil viendra se mêler aux Rioland de Villentrois.

           5.- L’essaimage vers l’Est et le Haut-Berry ne concernera que des familles isolées, la limite sud-est semblant ne pas dépasser La Champenoise.

           6.-  Dès le Moyen Age deux petites communautés – et les seules reconnues à ce jour – se retrouvent en Anjou (d’où est originaire la branche Touraine) et en Normandie Picardie. La question demeure entière: sont-elles des communautés distinctes ou des essaimages médiévaux par le biais du compagnonnage? Leur faible rayonnement sous l’Ancien Régime, par opposition au « bouillonnement berrichon » nous laisserait pencher pour la seconde hypothèse, mais nous n’avons aucun élément solide pour l’affirmer.
             Les recherches continuent.                                                                           
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                             novembre 2004

Familles
Acolas  Bayou Bigot-Mason Bodollec  Bonnigal 
Bouchez Brisemur  Darnault Doumas-Contiès Doumas-Marcillac
Doumas-Rioland Esperon Fougerouze Gigot Giraud
Guenais Gueraud Guerineau Guillebaud Gumiel
Hassen Jacquet Lanchais Laurion Lecomte 
Ledoux Leforestier Lesaulnier Mardon Mariottini
Massé Mir Monpouet Moreau Moulin
Picard Portrait Rasquier Renault Rioland-Bordier
Rioland-Chapuis Rioland-Bordier Rioland –Christelle Rioland-Dagras
Rioland-Devalles Rioland-Guérin Rioland-Mangeant Rioland-Prax
Rioland-Romain  Rioland-Soret Rouvre Roux Sadoit
Savary Segretain Strauss Vallée de Villepin